CGT Éduc'Action Lyon est aussi sur...
CGT Éduc'Action Lyon sur Twitter CGT Éduc'Action Lyon sur Facebook
CGT Educ’Action 69

Le nombre de non-titulaires a augmenté de 10,9 % entre 2012 et 2013 (Depp)

lundi 14 septembre 2015, par Lucie Fabbrizio

"Les effectifs des enseignants progressent (près de 2 %), ceux des non-enseignants sont en léger recul", entre 2012 et 2013, indique la Depp dans une note consacrée aux "personnels de l’Éducation nationale 2013-2014", publiée le 9 septembre 2015. Les effectifs enseignants ont augmenté "plus fortement" dans le secteur public (1,9 %) que dans le secteur privé (0,7 %). Le nombre des titulaires marque également un léger fléchissement (- 0,3 %) tandis que celui des non-titulaires (15,4 % des effectifs) a fortement augmenté en 2013 (+ 10,9 %). Dans le secteur public, cette hausse est très forte chez les enseignants : + 56,3 % et s’expliquerait par le recrutement d’environ 16 500 admissibles contractuels à la session exceptionnelle des concours. Selon cette note, les enseignants multi-affectés représentent 4,3% de la population enseignante du premier degré et 9,1 % de celle du second degré.

Les effectifs d’enseignants en hausse. À la rentrée 2013, un peu plus d’un million de personnes relèvent de l’Éducation nationale : un nombre en hausse de 1 % par rapport à 2012, indique la Depp dans cette note publiée le 9 septembre 2015. "Les effectifs des enseignants progressent (près de 2 %), ceux des non-enseignants sont en léger recul" et ils ont augmenté plus fortement dans le secteur public (1,9 %) que dans le secteur privé (0,7 %). La hausse est plus marquée dans le premier degré que dans le second. Le nombre d’agents de catégorie A est stable depuis 2012 (+ 0,2 %) tandis que les catégories B et C reculent respectivement de 2,8 % et 0,3 %.

Le nombre de non-titulaires augmente. Le nombre des titulaires marque également un léger fléchissement (- 0,3 %) tandis que celui des non-titulaires (15,4 % des effectifs), dont plus de la moitié sont des assistants d’éducation, a fortement augmenté en 2013 (+ 10,9 %). Dans le secteur public, cette hausse est très forte chez les enseignants : + 56,3 %. La Depp note que le recrutement d’environ 16 500 admissibles contractuels à la session exceptionnelle des concours enseignants, au titre de l’année scolaire 2013-2014, explique cette évolution.

Amélioration du taux de couverture. La Depp note que le taux de couverture des postes (postes pourvus par rapport aux départs en retraite) s’améliore sauf chez les personnels ASS.

De fortes disparités géographiques. En moyenne, 11,4 % des enseignants du premier degré public sont âgés de moins de 30 ans et 23,9 % ont 50 ans ou plus.

Le ratio entre ces deux tranches d’âge varie fortement entre les départements. "Dans ceux d’Île-de-France, du Nord, de l’Est, dans le Cantal, en Ille-et-Vilaine ou dans la Sarthe, on compte entre 11 et 20 enseignants âgés de 50 ans et plus pour 10 enseignants de moins de 30 ans."

"Dans l’Hérault, les Pyrénées-Orientales, en Guadeloupe, ce rapport est bien différent : entre 52 et 62 enseignants ont 50 ans et plus pour 10 de moins de 30 ans."

Même chose dans le second degré : les académies d’Île-de-France, d’Amiens, du Centre (Orléans-Tours, Dijon), sont plus jeunes (entre 11 et 28 enseignants de 50 ans et plus pour 10 de moins de 30 ans) que celles du littoral Ouest. "Celle de Montpellier est caractérisée par un nombre particulièrement élevé d’enseignants âgés : pour 10 d’entre eux de moins de 30 ans, 120 ont 50 ans ou plus."

Les enseignants multi-affectés représentent 4,3 % de la population enseignante du premier degré et 9,1 % de celle du second degré. Quasiment tous les enseignants titulaires multi-affectés du secteur public n’ont pas plus de deux affectations, à l’exception des professeurs des écoles : 29,4 % d’entre eux sont affectés dans trois écoles différentes, 18 % dans quatre, voire plus (respectivement 37 % et 26 % pour les moins de 30

article Laura Taillandier


SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Photo Bourse du Travail : Art Grafix (Travail personnel) [CC BY-SA 4.0], via Wikimedia Commons