CGT Éduc'Action Lyon est aussi sur...
CGT Éduc'Action Lyon sur Twitter CGT Éduc'Action Lyon sur Facebook
CGT Educ’Action 69

Travailleurs sociaux : Pour la CGT Educ’action, la reconnaissance statutaire c’est maintenant

jeudi 1er octobre 2015, par Samuel Delor


	
PDF - 493.2 ko

Depuis 1991, les travailleurs sociaux revendiquent pour la reconnaissance de leurs métiers et l’évolution des métiers du niveau III (Assistants sociaux, Educateurs spécialisés et Educateurs techniques, Conseillers en économie sociale et familiale, Educateurs de jeunes enfants, etc.) au niveau licence, ce qui se traduirait par la catégorie A type dans la Fonction publique et par un statut cadre dans le secteur privé.


Le gouvernement et son Premier ministre envisagent cette reconnaissance à partir d’une négociation globale dans la Fonction publique sur les Parcours Professionnels, les Carrières et les Rémunérations (PPCR).


Ils entendent organiser la revalorisation des filières sociales au nom de l’égalité Femme-Homme. La féminisation de nos métiers s’étant accompagnée de salaires très inférieurs à ceux des corps masculins.
Ce même gouvernement voudrait nous faire admettre l’idée que désormais cette revalorisation serait entre les mains des organisations syndicales, qui doivent signer l’accord PPCR dans la Fonction publique pour que la reconnaissance soit effective ! Cela n’est ni plus ni moins que du chantage…

Ainsi, à l’issue de la consultation menée par les organisations de la CGT, celles-ci ont pris la décision de ne pas signer le protocole d’accord issue de la négociation portant sur les PPCR.
Il faut rappeler que la négociation s’est ouverte dans un contexte marqué par la politique d’austérité du gouvernement, caractérisée dans la Fonction publique par le gel de la valeur du point d’indice, les suppressions d’emplois, les réformes territoriale et hospitalière synonymes de coupes dans les budgets.
Tout en contestant radicalement cette politique, la CGT, assumant pleinement sa démarche revendicative liant propositions, négociations et luttes, s’est investie pleinement et activement dans les discussions sur PPCR.
Dans leur majorité, les réunions de consultation organisées par la CGT ont exprimé la volonté de ne pas signer ce protocole compte tenu de ses fortes insuffisances.(...)

voir texte intégral ci-dessous à télécharger

 

PDF - 493.3 ko
tract travailleurs sociaux

 

 Contrairement à ce qu’affirme Manuel VALLS, l’irresponsabilité et l’immobilisme ne sont pas du côté de la CGT qui a été force de propositions durant toute la longue négociation sur PPCR.


C’est bien le Premier ministre qui, en refusant d’entendre nos légitimes revendications sur le protocole et en passant outre le résultat des négociations, fait preuve de la plus grande irresponsabilité et d’une dérive autoritariste particulièrement préoccupantes et inacceptables

.
Mis à la diète avec le gel de la valeur du point, confrontés aux suppressions d’emplois et la mise à mal des missions publiques, les agents de la Fonction publique sont aujourd’hui de surcroît méprisés dans leur expression démocratique.

La CGT Educ’action appelle les personnels à construire la riposte la plus unitaire possible et à se mobiliser massivement le 8 octobre prochain à l’occasion de la journée d’action interprofessionnelle et au-delà pour obtenir les avancées indispensables à la Fonction publique et à ses agents


SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Photo Bourse du Travail : Art Grafix (Travail personnel) [CC BY-SA 4.0], via Wikimedia Commons