Service public d’éducation : où est « l’égalité des chances » ?" />
CGT Éduc'Action Lyon est aussi sur...
CGT Éduc'Action Lyon sur Twitter CGT Éduc'Action Lyon sur Facebook
CGT Educ’Action 69

2 février : Grève unitaire dans la Fonction Publique et dans l’Education

Ensemble imposons d’autres choix

31 janvier : Réunions des personnels dans les écoles, collèges et lycées

jeudi 19 janvier 2006

- Lycées professionnels assimilés à une voie de remédiation voire de relégation.
- Stigmatisation des enfants rencontrant des difficultés scolaires et de leur famille.
- Mise en concurrence de la formation professionnelle publique/privée, initiale/apprentissage.
- Dénaturation du service public d’orientation et des missions de vie scolaire.

- Attaques contre l’école maternelle, baisse continue de la scolarisation des 2 ans, démantèlement de l’enseignement adapté, classes surchargées.
- Remise en cause de la scolarité commune au collège, orientation par défaut, notamment au travers de l’apprentissage à 14 ans.

Au bout du compte une vision étriquée et réactionnaire de l’Ecole.

Villepin et De Robien jouent les apprentis sorciers en lançant dans l’urgence des réformes censées répondre au contexte social de novembre 2005.

- Projet de loi « sur l’égalité des chances » réduit à
- l’apprentissage à 14 ans, inefficace et inadapté aux besoins des jeunes et du pays,
- la pénalisation des familles,
- la répression d’enfants perçus comme pré-délinquants.

- Eclatement du dispositif ZEP par
- redéploiement des moyens en direction de 220 établissements dits « ambition réussite » (1000 emplois d’enseignants financés par la suppression d’une demi « heure affectée » en 5ème et 4éme),
- incitation au contournement de la carte scolaire des lycées pour les meilleurs élèves renforçant encore la ghettoïsation.


SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Photo Bourse du Travail : Art Grafix (Travail personnel) [CC BY-SA 4.0], via Wikimedia Commons