CGT Éduc'Action Lyon est aussi sur...
CGT Éduc'Action Lyon sur Twitter CGT Éduc'Action Lyon sur Facebook
CGT Educ’Action 69

AED assemblée générale mercredi 29 mars à 14 h Bourse du travail de LYON salle A

jeudi 16 mars 2017, par CGT Educ’action Rhône

Assemblée générale,


le mercredi 29 mars à 14 h


Bourse du Travail, de LYON salle A

Nous sommes des dizaines de milliers d’agent.e.s chargé.e.s d’assurer une mission du service public de l’Éducation Nationale sans pour autant avoir le statut qui correspond à notre fonction. Notre précarité est l’illustration frappante du manque d’investissement de l’État dans l’Éducation Nationale.

Dans l’enseignement secondaire, collèges et lycées, les assistant.e.s d’éducation ont pour missions principales l’encadrement et la surveillance des élèves ainsi que l’aide aux devoirs et font donc partie intégrante du processus d’accompagnement des élèves tout au long de leur scolarité.

La diversité des missions appelle à une refonte complète de la formation correspondant aux missions attribuées par le ministère aux AED. La réussite scolaire des élèves passe aussi par des AED, formé.e.s et compétent.e.s. Une formation de trois jours (quand formation il y a ...) ne peux pas suffire pour appréhender correctement notre métier.

De plus, nous disons que notre mission est indispensable à la réussite des élèves quelles que soient les difficultés sociales auxquelles ils sont confrontés. A ce titre, la volonté de séparer les vies scolaires selon le zonage des établissements est intolérable. Dans toutes les villes, tous les quartiers se trouvent des élèves en difficulté scolaire. La pluralité des missions des AED ne doit pas se retranscrire en une pluralité de statuts.

 Nous réclamons un statut unique de l’AED qui comprend ceux des Assistants Pédagogiques (AP) et Assistants de Prévention et de Sécurité (APS). Dans trop d’établissement, la multiplication des statuts – AED, AP, APS – a entraîné de fortes inégalités entre les zones jugées prioritaires pouvant recruter des AP et ceux ne le pouvant pas. Est-il acceptable que dans certains établissements scolaires, la réussite des élèves dépende d’associations telles Zup de Co qui sont étrangères au service public de l’éducation nationale ? Ou encore, que dans beaucoup d’établissements, la mission de surveillance devienne la seule feuille de notre éventail, alors que les élèves font la queue au bureau de l’AP, bien souvent seul.e pour traiter les problèmes des élèves au compte-goutte ?

 Nous ne sommes pas des pions, ni des surveillants, nous sommes des Assisant.e.s d’Éducation.

Pour télécharger les docs cliquez ci dessous

PDF - 1.3 Mo
tract AED ag 29 mars 2017
PDF - 416.7 ko
pétition AED précaires

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Photo Bourse du Travail : Art Grafix (Travail personnel) [CC BY-SA 4.0], via Wikimedia Commons