CGT Éduc'Action Lyon est aussi sur...
CGT Éduc'Action Lyon sur Twitter CGT Éduc'Action Lyon sur Facebook
CGT Educ’Action 69

COVID19 : Liste des pathologies rendant les personnes vulnérables

dimanche 10 mai 2020

La liste des pathologies entraînant une reconnaissance en tant que personne vulnérable est définie pour les salarié.e.s du privé par la loi du 5 mai 2020 et le décret de la même date. Des notes internes de l’éducation nationale reprennent la même liste. Si vous êtes dans cette situation prendre contact avec votre médecin traitant qui fait un certificat indiquant que vous êtes vulnérables à l’infection par le COVID 19, informer l’IEN de votre circonscription ou votre chef d’établissement. Le télétravail vous sera proposé ou vous serez en autorisation spéciale d’absence si ce n’est pas possible. En parallèle, vous contacterez la médecine prévention du rectorat afin de demander un suivi de votre pathologie et des garanties pérennes de non infection au COVID dans le cadre de votre travail.

Liste des critères définissant la vulnérabilité d’un-e salarié-e face au risque de contamination
• Être âgé de 65 ans et plus
• Avoir des antécédents (ATCD) cardiovasculaires : hypertension artérielle compliquée (avec complications cardiaques, rénales et vasculo-cérébrales), ATCD d’accident vasculaire cérébral ou de coronaropathie, de chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque stade NYHA III ou IV ;
• Avoir un diabète non équilibré ou présentant des complications ;
• Présenter une pathologie chronique respiratoire susceptible de décompenser lors d’une infection virale : (broncho pneumopathie obstructive, asthme sévère, fibrose pulmonaire, syndrome d’apnées du sommeil, mucoviscidose notamment) ;
• Présenter une insuffisance rénale chronique dialysée ;
• Être atteint de cancer évolutif sous traitement (hors hormonothérapie) ;
• Présenter une obésité (indice de masse corporelle (IMC) > 30 kgm2) ;
• Être atteint d’une immunodépression congénitale ou acquise :
– médicamenteuse : chimiothérapie anti cancéreuse, traitement immunosuppresseur, biothérapie et/ou corticothérapie à dose immunosuppressive ;
– infection à VIH non contrôlée ou avec des CD4 < 200/mm3 ;
– consécutive à une greffe d’organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques ;
– liée à une hémopathie maligne en cours de traitement ;
• Être atteint de cirrhose au stade B du score de Child Pugh au moins ;
• Présenter un syndrome drépanocytaire majeur ou ayant un antécédent de splénectomie ;
• Être au troisième trimestre de la grossesse.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Photo Bourse du Travail : Art Grafix (Travail personnel) [CC BY-SA 4.0], via Wikimedia Commons