CGT Éduc'Action Lyon est aussi sur...
CGT Éduc'Action Lyon sur Twitter CGT Éduc'Action Lyon sur Facebook
CGT Educ’Action 69

CDEN et CTPD du 13-11-2007 bilan rentrée

l’école de la République aurait-elle vécue ?

jeudi 15 novembre 2007

bilan chiffré 1er et 2nd degré, enseignement des langues, conséquences de l’assouplissement de la carte scolaire, problèmes liés à l’intégration des handicapés, conditions de travail et formation des AVS et EVS, SEGPA, calendriers préparation rentrée 2008

Compte-rendu CDEN et du CTPD du 13 Novembre 2007

dénonciation préalable par la FCPE et les organisations syndicales de la nouvelle loi favorisant, au détriment de l’école publique le financement des écoles privées par les municipalités.

Word - 31.5 ko
déclaration cgt education

Bilan de la rentrée 2007 : dans le 1er degré :

-  Pour l’ensemble du 1er degré public l’augmentation des effectifs est de 23 , inférieure aux prévisions ( l’outil statistique ne permet pas de tenir compte de l’évolution géographique des familles qui s’installeraient en Isère ou dans l’Ain)
-  La diminution de 144 élèves pour les 2 ans et l’augmentation de 311 pour les 3 ans est à mettre en parallèle avec la suppression de la scolarisation des 2 ans dans les zones hors ZEP- Dans le privé : - 97 élèves
-  Augmentation de 25 emplois par rapport à 2007 dont seulement 9,5 pour les classes.

-  La prise en charge des ¼ de décharge de direction par des PE2 pose problème en raison de leur manque d’expérience et de leurs propres absences pour aller en stage de formation ; les élèves ont au moins 3 professeurs différents en face d’eux

-  Concernant l’enseignement des langues du CE1 au CM2 , : la mise en œuvre du socle commun de connaissances et de compétence implique l’acquisition du niveau A1 de référence européenne à raison d’1h30 /semaine : 77% des enseignements sont assurés par les maîtres eux-mêmes et même si environ 2500 ont reçu une habilitation suite à une formation, celle-ci s’avère bien insuffisante au vu des exigences du référentiel .

-  Nous devons exiger, soit une réelle formation longue durée, soit la prise en charge de cet enseignement par des professeurs certifiés.

-  Nous avons été informés de l’expérimentation dans la circonscription d’Ecully-la Duchère dans les niveaux CE1,CM2, 6ème- 3ème et LP d’un cahier de compétences pour l’évaluation du socle commun de connaissances . Après évaluation et comparaison des formules proposées ,ce livret sera généralisé dès l’année prochaine ; une surcharge de travail non négligeable attend nos collègues qui évaluent déjà suffisamment leurs élèves

- Calendrier de préparation de la rentrée scolaire 2008 : le 24 janvier 2008 réunion préparatoire du CTPD du 31 janvier avec les mesures de carte scolaire .
-  Ne pas oublier de nous faire parvenir, au préalable, vos remarques et vos inquiétudes pour vos écoles.

Bilan de la rentrée 2007 pour le second degré :

-  Dans les collèges ,malgré la tendance démographique générale d’augmentation depuis 2 ans, les effectifs dans le public sont en très nette diminution ( - 489 élèves ) alors que dans le privé ils sont en très nette augmentation (+ 314)- Cette fuite vers le privé touche surtout les classes de 6ème.

-  L’assouplissement de la carte scolaire qui permet aux familles de demander l’établissement de leur choix a été accordée pour 63% des dossiers ; ceux-ci ayant été donnés tardivement , on peut s’attendre à une nette augmentation des demandes en 2008 ; lorque les demandes étaient supérieures aux possibilités d’accueil, les critères prioritaires de dérogation étaient par ordre : le handicap, boursier au mérite , boursier social, dossier médical, besoins familiaux.

-  Nous avons rappelé notre désaccord avec cette mesure et notre inquiétude face à ce coup porté à la mixité sociale ; la ghettoïsation existait déjà, elle s’en trouve renforcée .- Les collèges ZEP qui sont les plus touchés par cette fuite d’élèves ont pu conserver leurs moyens pour l’année 2007 mais verront leur dotation diminuer en 2008.- Nous revendiquons bien au contraire une augmentation des moyens pour ces collèges afin qu’ils puissent faire face à une concentration d’élèves en grande difficulté - Les collectivités territoriales, qui ont investi pour la rénovation de certains collèges périphériques sont eux aussi inquiets des conséquences de cette mesure .
-  La rénovation d’autres collèges pourrait s’en trouver affectée.

-  Les SEGPA :
-  la politique de cylindrage adoptée par l’inspecteur d’académie les années précédentes a bien eu les conséquences que nous avions prévues ;un certain nombre de parents refusent toujours l’affectation en 6ème mais, au vu des difficultés rencontrées par leurs enfants, acceptent cette affectation en 5ème .
-  7 classes ont été ouvertes en particulier au niveau 5ème afin de répondre à cette demande ; néanmoins, un certain nombre de classes ne font pas le plein ; l’éloignement géographique des élèves par rapport à leur affectation et des problèmes d’efficacité dans la transmission des dossiers en seraient la cause .
-  Nous avons rappelé l’importance de la proximité du collège pour ce type d’élèves et l’incohérence de créations tardives ( voire 3 semaines après la rentrée ) alors que les élèves ont déjà commencé les cours en 6ème classique dans un autre collège .
-  De jeunes collègues sur liste complémentaire et sans aucune formation se trouvent affectés sur ces postes et sont confrontés à de graves difficultés ;cette situation met en péril leur avenir professionnel et affecte la qualité de l’encadrement de ces élèves aux besoins particuliers.

-  Le calendrier de préparation pour la rentrée 2008 dans les collèges publics
-  entre le 22 novembre et le 12 décembre entretiens entre l’IA et les principaux de collèges pour les examens d’effectifs et les prévisions de structures : n’oubliez pas au cours du CA d’interroger votre principal et de lui faire part de vos besoins et de vos inquiétudes en particulier pour les suppressions de postes
-  La dotation horaire globale sera envoyée le 22 janvier dans les établissements .

-  La répartition de cette DHG proposée par le chef d’établissement doit être vérifiée au cours de la commission permanente qui doit donner son avis . Elle est soumise au vote du CA . Si la DHG est insuffisante au vu des besoins ou si sa répartition n’est pas conforme à vos souhaits ,votez contre -

Intégration des handicapés : - environ 1500 élèves ont fait l’objet d’une notification par la MDPH dans le Rhône( 968 en 2006) essentiellement dans le 1er degré et en collège . 42 UPI existent en collège (7 créations en 2007) - 7 en lycées - 4 ont été ouvertes en LP en 2007

-  L’accompagnement de ces élèves qui devraient être pris en charge par des AVSi ou des AVSco ne l’est qu’à 47%.L’essentiel de l’accompagnement est assuré par des EVS sans formation ni qualification et dont les contrats même s’ils sont passés à 1 an restent précaires et sous-payés (Contrats d’avenir ou contrats d’accompagnement dans l’emploi).
-  Nous avons, une fois de plus dénoncé cette situation et demandé une professionnalisation de cet accompagnement et la création d’emploi statutaires. Il nous a été répondu qu’une étude avec le ministère de la Santé était en cours en vue d’une certification et d’une possible validation des acquis par l’expérience .
-  La formation de ces AVS est de toute façon nettement insuffisante quantitativement au vu des besoins .
-  L’inspection académique du Rhône se glorifie d’être en tête pour la création d’UPI .Nous avons toujours soutenu l’intégration des handicapés , mais celle-ci ne doit pas se faire dans n’importe quelles conditions ;
-  La « bonne volonté » des personnels et des établissements d’accueil n’est pas suffisante .Beaucoup doivent faire face à de grosses difficultés et souffrent de ne pas accomplir correctement leur mission.

-  La mise en œuvre de l’accompagnement éducatif dans les collèges d’éducation prioritaire : il concerne 30 collèges dans le département .
-  La majorité des 27 136 HSE débloquées est assurée par des enseignants ;
-  Cet accompagnement devrait être positif .
-  Nous dénonçons par contre cette débauche d’heures sup qui, au regard des 11200 suppressions d’emploi et du leitmotiv « travailler plus pour gagner plus » accroit la charge de travail des enseignants .Nous revendiquons l’intégration de ces heures dans les emplois du temps statutaires et une revalorisation immédiate des salaires.

-  Les bourses « au mérite » : attribuées aux élèves boursiers ayant eu une mention au brevet, elles sont contingentées .Leur montant est de 800 euros/an
-  Nous dénonçons cette mesure : une bourse ne doit pas se mériter mais doit permettre de compenser les inégalités sociales .La méritocratie est, dès le collège, instauré comme un principe .


SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Photo Bourse du Travail : Art Grafix (Travail personnel) [CC BY-SA 4.0], via Wikimedia Commons