CGT Éduc'Action Lyon est aussi sur...
CGT Éduc'Action Lyon sur Twitter CGT Éduc'Action Lyon sur Facebook
CGT Educ’Action 69

TOUS EN GREVE LE 24 JANVIER 2008 !

Manifestation 12h30, Place Jean Macé

mardi 15 janvier 2008, par CGT Educ’action Rhône

POUR DEFENDRE :L’ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL et TECHNOLOGIQUE PUBLIQUE NOS SALAIRES, NOTRE POUVOIR D’ACHAT, NOS EMPLOIS

PDF - 48.5 ko
Tract 24 janvier 2008

TOUS EN GREVE LE JEUDI 24 JANVIER 2008 Manifestation, départ 12h30 place Jean Macé

Les annonces du gouvernement vont toutes dans le même sens :

Suppression de 20 000 postes d’enseignants/an pendant 4 ans ! • 15% de postes en moins au concours : 12% dans le 1er degré (alors qu’on assiste à une augmentation des effectifs) et 17% dans le 2nd degré

• Réforme de l’enseignement professionnel et technologique avec la généralisation du BAC Pro en 3 ans : les enseignants devront dispenser en 3 ans un contenu disciplinaire identique à celui d’une formation en 4 ans avec des classes à effectifs nombreux (30). Les élèves les plus faibles décrocheront.

Nous refusons la généralisation du bac pro en 3 ans. Nous demandons :

• le maintien de la formation actuelle BEP + Bac (2+2) et un cursus BAC 3 ans pour des élèves ciblés et des formations ciblées.

• l’augmentation des capacités d’accueil en Bac Pro

• Une allocation d’étude pour les jeunes lycéens.

Nous devons gagner pour une formation professionnelle du plus haut niveau pour tous en manifestant le 24 janvier

Salaire et pouvoir d’achat : rien ne va plus !
Pour la période 2001-2006 aucun mots du Ministre, alors que la chute du pouvoir d’achat avoisine les 7%.

L’augmentation de 0,8 % de la valeur du point d’indice majoré au 1er février 2007 demeure une larme dans une mer, voire une insulte.

La mobilisation du 20 novembre a obligé le gouvernement à ouvrir la négociation salariale, mais rapidement la CGT a jugé inacceptables les propositions faites par le ministre.

• Pas de revalorisation du point d’indice, seule possibilité d’assurer le maintien du pouvoir d’achat

• Pas de refonte de la grille indiciaire

• Pour le Ministre le maintien du pouvoir d’achat passe par des mesures individualisées telles que l’ancienneté, « l’octroi de primes individualisées », le paiement d’heures supplémentaires »

Nous revendiquons :

• l’ouverture de réelles négociations sur la valeur du point d’indice et la refonte globale des grilles indiciaires

• le rattrapage des pertes de pouvoir d’achat

• Une revalorisation des pensions de retraites

Nous devons gagner pour la revalorisation de nos salaires en manifestant le 24 janvier

MOBILISONS-NOUS AUSSI :

• contre la remise en question du droit de grève des enseignants du premier degré avec l’instauration du service minimum dans les écoles : les municipalités organiseraient un accueil les jours de grève qui pourrait être financé par le reversement des retenues de salaire des enseignants grévistes

• pour une réelle réforme de l’Ecole et pas une simple décision administrative de suppression d’heures !


SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Photo Bourse du Travail : Art Grafix (Travail personnel) [CC BY-SA 4.0], via Wikimedia Commons