CGT Éduc'Action Lyon est aussi sur...
CGT Éduc'Action Lyon sur Twitter CGT Éduc'Action Lyon sur Facebook
CGT Educ’Action 69

Baisse du chômage ou dégonflement des statistiques ?

mercredi 31 août 2005

Les chiffres du mois de juillet annoncent une baisse relative de 1% du chômage sur le mois de juin.

La Cgt pourrait se réjouir de cette diminution si elle était véritablement due à une croissance de l’emploi. Mais rien n’est moins sûr.

On nous annonce un recul de 25 600 du nombre de chômeurs mais le nombre de radiations est de 34 667.

Les sorties du chômage :
- 1 sortie sur 5 du chômage seulement résulte d’une reprise d’emploi, et encore, dans la majorité des cas, celle-ci se fait sur des emplois temporaires.
- 56 % de l’ensemble des sorties du chômage en juillet résultent d’absences au contrôle et de radiations.

Les entrées au chômage : Les fins de contrats à durée déterminée et d’intérim progressent de 25 % sur le mois de juin, dans les causes d’entrées au chômage. La précarité est bien le premier facteur du développement du chômage. Les mesures Villepin, avec le Contrat nouvelle embauche, fixant une insécurité sociale de 2 années, vont amplifier cette situation.

Dans son communiqué, le gouvernement fait état d’optimisme et de prudence. Pour la Cgt ce n’est pas en manipulant le thermomètre que l’on fait baisser la fièvre.

Une véritable baisse durable du chômage doit passer par une politique offensive de créations d’emplois stables, par une lutte contre la précarité du travail et par l’augmentation du pouvoir d’achat des salaires.

C’est pour cela que la Cgt propose aux salariés et aux autres syndicats une rentrée sociale offensive.


SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Photo Bourse du Travail : Art Grafix (Travail personnel) [CC BY-SA 4.0], via Wikimedia Commons