CGT Éduc'Action Lyon est aussi sur...
CGT Éduc'Action Lyon sur Twitter CGT Éduc'Action Lyon sur Facebook
CGT Educ’Action 69

Réforme du lycée : " le dessous des cartes "

Un projet porteur de dangers qu’il faut réorienter

lundi 22 septembre 2008, par CGT Educ’action Rhône

Un rapport d’audit, rendu public fin août (tenu secret depuis novembre dernier), développe, avant même le début d’une quelconque concertation, les différents scénarios de réforme du lycée général et technologique envisagés par X. Darcos.

Il révèle que les suppressions d’emplois massives, programmées par le gouvernement pour les quatre ans à venir, ne peuvent être réalisées qu’à coup de réformes structurelles. Ainsi, s’explique le lancement précipité des bases de la réforme du lycée en juin dernier.

Il se fonde sur la mise en oeuvre d’un scénario d’ "optimisation des moyens" au détriment du système éducatif (dixit les rédacteurs de l’audit : IGEN et IG des Finances...).

Il s’agit, en premier lieu, de réduire horaires obligatoires, contenus et même enseignements au lycée, tout en poursuivant la suppression unilatérale d’options.

Il faut, en second lieu, changer profondément la condition enseignante (texte de référence toujours en rigueur, aux dires même du ministre : "Le livre vert" piloté par M. Pochard).

Il faut, enfin, y adjoindre une politique d’accroissement de l’autonomie locale (pilotage des résultats, nouveaux modes d’évaluation...).

Les réformes structurelles conjuguées permettent d’économiser sur l’ensemble du système éducatif environ 85 à 95 000 ETP sur cinq ans, dont environ 16 à 17 000 pour la seule réforme du lycée général et technologique, dont 10 000 pour la seule classe de seconde (en 2009). Le MEN prévoit, de manière confidentielle, une " économie " de 17 000 ETP rajouté comme suit : 7 000 en 2009 ; 5 000 en 2010 ; 5 000 en 2011.

C’est dans ce contexte de réductions draconiennes d’emplois, que s’est tenue la réunion plénière organisée par J-P. de Gaudemar, pilote du dossier, le 27 août dernier.

L’ensemble des organisations syndicales présentes, dont la CGT Educ’action, a dénoncé la mise en oeuvre d’un calendrier irréaliste, consistant à bâtir la nouvelle architecture de la classe de seconde avant décembre 2008 (nouveaux programmes inclus).

Dans ses conditions la CGT Educ’Action a décidé de sortir du groupe de concertation. A lire pour plus d’infos.

La CGT Educ’action appelle à participer à la mobilisation les 7 et 19 octobre les 7 et 19 octobre prochains.

Pour connaitre les positions de la CGT educ sur la casse des lycées :

PDF - 116 ko
Spécial "réforme des lycées"


SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Photo Bourse du Travail : Art Grafix (Travail personnel) [CC BY-SA 4.0], via Wikimedia Commons