CGT Éduc'Action Lyon est aussi sur...
CGT Éduc'Action Lyon sur Twitter CGT Éduc'Action Lyon sur Facebook
CGT Educ’Action 69

GUERRE CONTRE LES ACQUIS SOCIAUX DES AGENTS DES TCL

lundi 28 septembre 2009, par Aymeric

Jeudi 24 septembre, les salariés des TCL ont entamé et suivi massivement le mouvement de grève à presque 90%, toutes catégories confondues. Il continue aujourd’hui avec la même force.

 

Ce chiffre montre à lui seul la profondeur de la colère.

 

A qui fera-t-on croire que les salariés, en période d’un pouvoir d’achat bien malade, sacrifient de gaîté de cœur des journées de rémunération ?

 

Les médias se gardent bien de présenter les raisons de la colère des agents des TCL portée par tous les syndicats pour préférer opposer usagers contre ces salariés.

 

C’est vrai que les usagers sont malmenés et que l’agglomération toute entière souffre d’une telle grève.

 

Cela montre bien au passage l’intérêt des transports collectifs dans notre métropole et la nécessité d’y consacrer les financements nécessaires.

 

Mais les seuls responsables de ce conflit pénible pour tous sont bien identifiés.

 

→ C’est KEOLIS Lyon, la Société qui a obtenu la délégation des transports urbains et qui, à ce titre, exploite les TCL.

 

→ Et c’est le SYTRAL qui a accordé le marché à KEOLIS avec l’engagement que cette entreprise réduise le niveau social obtenu au fil des luttes par les salariés.

 

Depuis le début du conflit Bernard RIVALTA, président du SYTRAL et Gérard COLOMB fuient leurs responsabilités et le débat quand ils ne font pas des déclarations provocatrices à l’encontre des agents.

 

Quant à la direction de KEOLIS elle a tout bonnement dénoncé voilà un an, l’ensemble des 300 textes, accords collectifs et conventions régissant toute la vie sociale dans l’entreprise.

 

Qui accepterait que son niveau de rémunération, son temps de travail, ses conditions de travail, sa protection sociale complémentaire etc y compris les droits syndicaux, soient ainsi froidement mis à la benne ?

 

Certes la direction a ouvert des « négociations » pour tout réécrire. Sauf qu’elle n’a proposé qu’une version complètement dégradée aux syndicats. Tellement dégradé qu’aucun d’entre eux n’a pu signer de telles propositions.

Face à un tel échec la direction, avec l’appui du niveau politique, manie le chantage. C’est son texte ou rien, c’est-à-dire l’abandon de décennies d’acquis.

 

Vous connaissez mieux ainsi les raisons du conflit. Le reste n’est qu’affabulation.

Ne vous laissez pas manipuler ou intoxiquer !

 

Quant au préavis de grève qui court sur 3 mois, c’est la conséquence de la « Loi sur le Service Minimum » chère à Sarkozy et qui était censée tout régler. Elle oblige formellement les syndicats pour rester dans la légalité à allonger la durée des préavis.

 

Naturellement les syndicats espèrent que, grâce à votre soutien, de réelles négociations s’engagent et aboutissent afin que le service public des transports auquel vous avez droit soit rétabli au plus vite.

 

 

Pour en savoir plus vous pouvez consulter le site de la CGT des TCL : http://pagesperso-orange.fr/cgt-tcl/

 

 


SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Photo Bourse du Travail : Art Grafix (Travail personnel) [CC BY-SA 4.0], via Wikimedia Commons