CGT Éduc'Action Lyon est aussi sur...
CGT Éduc'Action Lyon sur Twitter CGT Éduc'Action Lyon sur Facebook
CGT Educ’Action 69

TITULARISATION DES CONTRACTUELS : Chiche Monsieur le président !

Rassemblement CGT - FSU, le mercredi 10 fevrier à 14h30

mardi 26 janvier 2010, par Aymeric

PDF - 69.7 ko
Tract commun Non titulaires
JPEG - 281.3 ko
Affiche

Appel CGT, SNES-FSU et SNUEP-FSU


Sarkozy se dit "tout à fait prêt à envisager la titularisation
progressive des contractuels pour ne pas les laisser en situation de précarité. Ce n’est pas juste… " »


La CGT, le SNES-FSU et le SNUEP-FSU partagent ce constat avec le président. Au quotidien, les personnels non titulaires de l’Education Nationale subissent :


  •  un salaire qui stagne malgré l’ancienneté
  •  une reconduction de contrat toujours aléatoire et annoncée tardivement (juillet dans le meilleur des cas !)
  • pour les vacataires, un maximum de travail de 200 h sans indemnité chômage, sans droit à arrêt maladie…
  • une absence de formation réelle
  • des conditions de travail difficiles à cause des affectations multiples, de l’éloignement géographique, du non-respect des compétences disciplinaires
  •  une absence de débouchés vers la titularisation


L’institution utilise ces personnels comme variable d’ajustement. La pénurie de postes aux concours conduit l’administration à recourir aux non titulaires et cette même pénurie enlève justement les possibilités d’accéder au statut de titulaire.


L’injustice que « dénonce » Sarkozy est la conséquence directe de la politique de son gouvernement.


Pour en finir avec ces injustices la CGT, le SNES-FSU et le SNUEP-FSU exigent :


  •  un plan de résorption de la précarité qui suppose l’ouverture de postes aux concours et la création de concours réservés ainsi que l’arrêt du recrutement de nouveaux non titulaires
  • l’arrêt du recours à la vacation
  • revalorisation des salaires des non titulaires qui tienne compte de l’ancienneté et de l’expérience professionnelle. Cette revalorisation doit concerner tous les non titulaires (CDD, CDI, MA)
  • un réel droit à la formation pour tous les non titulaires : au bout de deux ans, tout contractuel doit bénéficier d’une année de Congé de Formation Professionnelle rémunérée pour préparer les concours
  • des conditions d’affectation transparentes grâce à la tenue de deux CCP (une mi-juillet, une avant la rentrée scolaire)


C’est pourquoi la CGT, le SNES-FSU et le SNUEP-FSU appellent tous les personnels à se rassembler devant le rectorat


mercredi 10 février à 14h30



Le 25 janvier 2010 au soir, sur TF1, Nicolas Sarkozy, répondant aux questions d’un enseignant contractuel de Gagny, a déclaré que "la situation des contractuels dans la Fonction publique, de mon point de vue, est profondément anormale. L’Etat ne peut pas dire aux entreprises : faites des CDI, contrats à durée indéterminée, plutôt que des CDD, contrats à durée déterminée, et proposer des contractuels".

"Je suis tout à fait prêt à envisager la titularisation progressive des contractuels pour ne pas les laisser en situation de précarité. Ce n’est pas juste", a ajouté Nicolas Sarkozy.

 

 Chiche Monsieur le président !

 

 La CGT-Educ’action, deuxième organisation syndicale des personnels non-titulaires de l’académie de Lyon, soutiendra toutes les actions de Nicolas Sarkozy en vue de la titularisation de tous les précaires, sans condition de concours, ni de nationalité, mais avec une formation ! Le président a raison : tant de précarité, ce n’est pas juste !

 
D’ailleurs, la CGT Educ’Action appelle l’ensemble des personnels à se réunir devant le Rectorat de l’Académie de Lyon pour réclamer immédiatement la mise en place de cette titularisation auprès du Recteur de l’Académie :
 
 
le mercredi 10 février 2010 à 14h30

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Photo Bourse du Travail : Art Grafix (Travail personnel) [CC BY-SA 4.0], via Wikimedia Commons