CGT Éduc'Action Lyon est aussi sur...
CGT Éduc'Action Lyon sur Twitter CGT Éduc'Action Lyon sur Facebook
CGT Educ’Action 69

Grève au Collège HEnri Barbuse de Vaulx en Velin

jeudi 8 novembre 2018

Poursuite du mouvement de grève au collège Barbusse
Le mépris et le déni ne sont pas des réponses au maintien de conditions de travail sereines.

Les personnels du collège Henri Barbusse poursuivent leur mouvement de grève initié hier. Le mouvement reste massif avec encore plus de 95 % de grévistes à 8 heures. En effet, les réponses apportées par MM. Bidet et Fieschi sont clairement insatisfaisantes et la gestion véhémente et méprisante des débats ne sont pas acceptables lorsqu’on défend un service public d’éducation de qualité. Ceux-ci sont revenus sur les engagements qu’ils avaient pris et pourtant répétés à trois reprises lors de l’audience du 12 septembre. Ils prétextaient avoir été mal
compris et disaient qu’ils pensaient sincèrement que nous n’atteindrions pas 26 élèves par classe. En outre, ils reconnaissent qu’il y a eu des erreurs d’affectation dans les services pour des élèves nouvellement arrivés en France. Malgré ces deux points, incompréhension de notre part et erreurs de leurs services, ils n’ont pas voulu entendre et mettre en place les solutions qui étaient proposées, à savoir affecter des élèves qui ne sont pas venus ou ceux simplement venus une journée sur des
établissements proches où les élèves pouvaient être accueillis dans des classes de moins de 24 élèves. Cette obstination est incompréhensible.

Les personnels rappellent que ce mouvement de grève a pour objectif de garantir des conditions de travail sereines pour des élèves dont les situations personnelles sont trop souvent extrêmement dures. Offrir un cadre de travail serein et quelques heures apaisées par jour à ces élèves est donc une nécessité si on veut continuer à vouloir mettre en avant le vivre ensemble dans notre pays.

Les personnels rappellent que des salles du collège ne comptent que 24 places, que pour diverses activités en EPS (il n’y a pas d’installations sportives sur le collège), les cars utilisés ne peuvent contenir que 3 classes de 24 élèves (pas de marge de financement : il y a quelques années, il n’y avait plus de budget en avril). En outre, les personnels attirent l’attention de tous sur le fait qu’ils prennent en charge au quotidien des élèves aux profils de plus en plus divers (situations de handicaps psychologiques ou moteurs, élèves primo arrivants…) ne bénéficiant plus de places en structures ou dispositifs spécialisés (ITEP, IME, ULIS, UPE2A,…) Nous rappelons que les études montrent que la question des effectifs est un enjeu majeur dans l’éducation prioritaire et qu’il a été assumé dans le primaire avec les classes à 12 élèves.

Les personnels envisagent de solliciter dans les prochaines heures Mme la Rectrice dans l’attente d’avoir une interlocutrice qui ne les méprisera pas et ainsi avoir un dialogue serein et constructif pour continuer à garantir un service public d’éducation de qualité sur le collège.


SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Photo Bourse du Travail : Art Grafix (Travail personnel) [CC BY-SA 4.0], via Wikimedia Commons