CGT Éduc'Action Lyon est aussi sur...
CGT Éduc'Action Lyon sur Twitter CGT Éduc'Action Lyon sur Facebook
CGT Educ’Action 69

Déclaration au CTPA du 18 01 2007

jeudi 18 janvier 2007

DÉCLARATION PRÉALABLE – CTPA DU JANVIER 2007

Notre déclaration comportera deux aspects, l’un concernant la forme, l’autre concernant le fond.

Sur la forme, nous considérons que ce CTPA se tient, une fois de plus, dans des conditions ne permettant au paritarisme de jouer pleinement son rôle. Documents reçus très tardivement, voire après la date initialement prévue, certains presque illisibles. Comment, dans de telles conditions, étudier cette préparation de rentrée dans la sérénité ? Nous ne doutons pas que les suppressions de postes administratifs au Rectorat ont forcément eu des incidences sur les conditions de travail des personnels. Nous n’en sommes pas responsables, nous nous y sommes toujours opposés. Le fonctionnement d’une instance paritaire n’a pas à faire les frais des coupes budgétaires

.

Sur la forme toujours, nous aimerions comprendre la contradiction entre deux documents : les prévisions de rentrée élaborées par le Service Prospective et Statistique et les modifications de structures établies par la Division de l’Organisation Scolaire. Va-t-on supprimer 105,2 ETP dans les lycées parce qu’il y aura 97 élèves en moins (SPS) ou parce qu’il y aura 644 élèves en plus (DOS) ?

Sur le fond, maintenant. Nous ne pouvons accepter qu’une prétendue baisse démographique donne prétexte à une telle hémorragie de postes. Nous ne pouvons accepter que, dans les lycées, en classe de seconde, on entasse les élèves à près de 33 par division, alors que l’on sait pertinemment que c’est une classe difficile, où le taux d’échec est important, et où l’encadrement est primordial. Nous ne pouvons accepter que les collèges, après les coups reçus l’an dernier, continuent à perdre des postes. Nous ne pouvons accepter que la Formation Professionnelle soit à nouveau mise en difficulté, alors qu’elle a besoin de moyens pour permettre aux jeunes d’acquérir une qualification.

Enfin, nous ne pouvons accepter que ce CTPA, par la suppression de 141 postes, anticipe la parution d’un décret qui, nous le souhaitons tous, n’aura pas lieu. Il est quand même anormal que, dans un état de droit, on applique des textes avant même leur publication

.

Voir en ligne : http://


SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Photo Bourse du Travail : Art Grafix (Travail personnel) [CC BY-SA 4.0], via Wikimedia Commons