CGT Éduc'Action Lyon est aussi sur...
CGT Éduc'Action Lyon sur Twitter CGT Éduc'Action Lyon sur Facebook
CGT Educ’Action 69

Le mouvement 1er degré, ça bloque !

vendredi 22 avril 2011

Lors d’un groupe de travail ayant eu lieu ce matin (jeudi 14 avril) à l’Inspection académique, les organisations syndicales présentes (dont la CGT Educ’Action) se sont vues informées des deux nouvelles suivantes :

Primo, alors que le serveur ferme le 18 avril prochain, l’Inspecteur d’académie a décidé de bloquer 20 postes de TM (Titulaires Mobiles) actuellement vacants afin de se constituer une « réserve » dans l’hypothèse de nouvelles créations à la rentrée. Dans le même temps on nous annonce qu’il n’y aura pas de création systématique sur seuil.

Secundo, 20 postes de TM et 50 postes d’adjoints vont également être bloqués en vue de l’accueil des PES (Professeurs des Ecoles Stagiaires). On nous précise que ce ne seront pas des postes en REP.

Ces 90 postes seront désormais inaccessibles pour les collègues ayant décidé de faire leur mouvement.

L’administration nous dit que ceux-ci seront informés. Quand ? De quelle façon ? Pas de réponse. On croit rêver.

Quels sont ces postes ? Toujours pas de réponse précise.

De plus, dans quelle mesure ces stagiaires ne seront-ils pas directement affectés sur des postes, sans formation, comme cela se fait dans le second degré ? On nous dit que ceux-ci bénéficieront d’une formation, mais laquelle ? Sous quelles modalités ? Là encore pas de réponse.

Dans l’hypothèse où ces stagiaires seront en poste dès le mois de septembre, qui effectuera leur remplacement ? Là encore, c’est le flou artistique.

Cette décision signe, une fois de plus, la volonté d’enterrer la formation des stagiaires à laquelle ils ont légitimement droit mais aussi le mépris de l’administration pour les collègues ayant décidé de faire le mouvement, ceci, faut-il le répéter, à 3 jours de la fermeture du serveur !

Ce genre de bidouillage est inacceptable. L’administration change les règles du jeu en cours de route et essaie, en plus, de rouler dans la farine les organisations syndicales. Du genre, on vous a prévenus, vous étiez au courant, donc finalement vous cautionnez cette mesure.

L’ensemble des syndicats présents a écourté cette réunion, qui apparaissait plutôt comme la chambre d’enregistrement de mesures ministérielles visant la casse du service public d’éducation.

La CGT Educ’Action dénonce ce genre de pratique. Elle revendique depuis longtemps maintenant une véritable formation pour les stagiaires et que ceux-ci ne soient pas utilisés comme moyens d’enseignement.

lien vers l’article


SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Photo Bourse du Travail : Art Grafix (Travail personnel) [CC BY-SA 4.0], via Wikimedia Commons