CGT Éduc'Action Lyon est aussi sur...
CGT Éduc'Action Lyon sur Twitter CGT Éduc'Action Lyon sur Facebook
CGT Educ’Action 69

Université d’été du GFEN

lundi 22 août 2011

Comme chaque année, le Secteur Langues du GFEN fait son Université d’Eté.

Les dates sont les 22, 23, 24 et 25 août 2011.

Le lieu est l’Ecole Jean Moulin
10 rue Vladimir Komarov (69200 Vénissieux)

L’accueil s’y fera à partir de 11h00 le premier jour.

LES PARADOXES DU CADRE

Première journée :
lundi 22 août 2011

- Accueil à partir de 11h00
13h30-17h00 – Territoires partagés (Valérie Péan & Maria-Alice Médioni)
Explorer ce que signifie habiter un espace commun. Comment y affirmer sa présence ? Comment y « respecter » l’autre ? Que peut-on y partager ? De la théorie à la pratique, du discours à la pratique, quels écarts féconds ?

Deuxième journée :
mardi 23 août 2011
LA SITUATION D’APPRENTISSAGE
(Cadre conceptuel et mise en œuvre.
Du cadre enfermant au cadre possibilitant)


9h00-12h00 - 3 ateliers en parallèle :
- Des souris... et autres bestioles [1ère partie] (Gérard &
Maria-Alice Médioni) Un enchaînement de situations qui permettent d’analyser différents facteurs liés à la situation d’apprentissage : attentes, cadre, situation, entraînement, acquisition d’automatismes, métacognition, décontextualisation, repérage de structures et d’analogies.
- Questions et questionnement (Muriel Renard)
Une analyse critique de la pratique des questions. Quelles sont les situations qui mettent en questionnement ?
- Le réceptionniste (Eddy Sebahi) Dans l’apprentissage des langues, penser l’étayage, prendre appui sur l’hétérogénéité. Une modalité de travail qui permet d’utiliser l’hétérogénéité comme un levier, comme une ressource pour porter plus loin le travail d’acquisition de la langue, en classe ou en formation.

13h30-15h30 - 3 ateliers en parallèle :
- Des souris... et autres bestioles [2ème partie] (Gérard &
Maria-Alice Médioni)
- Questions et questionnement – et en classe de langues ? (Florence
Mazet)
- Les comportements ordinaires (Gérard Philippe)
Une invitation à réfléchir à des situations ordinaires auxquelles chacun de nous s’est trouvé un jour ou l’autre confronté : les comportements-types qui provoquent blocages et difficultés.

16h00–18h30 – Intervention d’Olivier Maulini – La question : condition et limite de l’interaction. On sait qu’enseigner, c’est en principe retirer l’élève du monde pour l’y préparer, l’encadrer pour l’émanciper, le contraindre pour le libérer. Mais tout cela ne dit ni quelles sont les obligations pertinentes, ni ce qui peut nous aider à les déterminer.
Observons donc la manière dont les pratiques pédagogiques limitent de facto la zone de ce qui peut ou non se discuter dans l’école. On voit alors en quoi le questionnement de la classe définit ce qui est respectivement en et hors question, et comment l’enseignant contrôle cette incertitude, directement par ses questions et/ou par un contrôle d’arrière-fond, celui du questionnement qu’il recherche, suscite, voire demande aux élèves explicitement.

Troisième journée :
mercredi 24 août 2011

INSTALLER LE CADRE
(Concrètement, dans la classe :
quelles mises en situation pour quels enjeux ?)


9h00-12h30 - 4 ateliers en parallèle :
- La gourmandise (Valérie Soubre) Connaissez-vous l’histoire de la papillote ? L’origine du "Paris-brest" ? Les sucreries sont toujours le fruit de belles histoires : cette démarche tisse des liens entre découverte des plus célèbres gourmandises et pratique de la langue française...
- Une fille, ça ne boxe pas ! (Florence Mazet)
Une mise en activité pour se préparer à aller voir un film nicaraguayen et pour en parler, après la projection, sous l’angle des rapports sociaux de genre et des stéréotypes de sexe.
- Fact or fiction ? (Marie Bradley)
Il suffit d’évoquer un pays pour que surgissent, malgré soi le plus souvent, d’innombrables images mentales. Qu’est-ce qui fait qu’une simple caractéristique devient un stéréotype ? Une situation pour s’interroger.
- España es simpatía (David Rouveure) L’essentiel n’est pas tant de faire surgir les représentations que de les mettre en travail pour que se mettent en place de nouveaux savoirs et une attitude, un comportement face au savoir.

14h00–15h00 – Croisement : dans le quotidien de la classe, qu’est-ce qui fait Cadre ? Rôles et responsabilités, obstacles et pistes de travail.
15h00-17h30 - Installer le cadre… du côté de l’enseignant (Maria-Alice Médioni)
Une exploration des gestes ordinaires de l’enseignant. Dans le quotidien de la classe, quels sont les savoirs qui permettent de mettre les élèves en travail intellectuel ?
20h00 – Repas convivial au restaurant.

Quatrième journée :
jeudi 25 août 2011

ACTIVITE DE L’ELEVE ET CONSTRUCTION DE COMPETENCES
(Quels supports, ressources et tâches, au service de l’activité de l’apprenant ?)

9h00-12h30 - 4 ateliers en parallèle :
- Entretien d’embauche (Nathalie Fareneau)
Parler de ses compétences : quel dispositif, quelles ressources, pour prendre conscience de ce qu’on sait et le faire reconnaître ?
- Hopper fait son cinéma... (Eddy Sebahi)
Une situation pour faire connaissance avec l’homme, le peintre. Des pistes pour s’approprier le travail de l’artiste, quitte à s’autoriser un passage de la toile ... à la toile.
- Vámonos de tapas (Sylvain Galy)
Pénétrons dans un bar espagnol, grâce à ce dispositif pour débutants, à la découverte de la tradition des tapas.
- Franz Marc (Catherine Martel)
Franz Marc et ses tableaux animaliers. Un travail autour d’un projet d’exposition pour s’emparer des partis pris du peintre et de l’expressionnisme allemand.

12h30–13h30 – Bilan de l’Université d’été. Déjeuner possible.

Le programme complet, ainsi que les modalités d’inscription sont disponibles sur le site http://gfen.langues.free.fr/ (rubrique Activités). Pensez bien à vous inscrire, et merci de relayer l’information auprès de vos collègues...

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Photo Bourse du Travail : Art Grafix (Travail personnel) [CC BY-SA 4.0], via Wikimedia Commons