CGT Éduc'Action Lyon est aussi sur...
CGT Éduc'Action Lyon sur Twitter CGT Éduc'Action Lyon sur Facebook
CGT Educ’Action 69

Politique du gouvernement à l’égard de la jeunesse : la matraque comme seul message

jeudi 6 octobre 2011

Politique du gouvernement à l’égard de la jeunesse : la matraque comme seul message

Depuis le vendredi 30 septembre, des manifestations lycéennes et des blocages ont lieu devant nos établissements en particulier dans les quartiers populaires, à Vénissieux, Vaulx en Velin, Caluire et Cuire, Saint Priest, Bron...

Le gouvernement et l’institution mettent cette mobilisation sur le compte d’une « rumeur infondée » selon laquelle une partie des vacances estivales seraient supprimées.

Pourtant le rapport sur les rythmes scolaires remis par le « comité de pilotage sur les rythmes scolaires » le lundi 3 juillet 2011, repris par le ministre Luc Chatel, évoque la perspective d’une réduction des congés d’été de 8 à 6 semaines en 2014.

Parler de « rumeur infondée » est donc une manière de disqualifier l’inquiétude des jeunes, et d’apporter pour seule réponse à leur mobilisation la matraque, comme en témoigne l’envoi devant nos établissements d’escouades de CRS et de la brigade anticriminalité.

En réalité, au-delà de cette question, ces mobilisations sont la marque d’une profonde inquiétude et d’une révolte persistante de la jeunesse en France, touchée de plein fouet par la politique gouvernementale et par la crise capitaliste.

Premières victimes du chômage, d’une orientation par défaut vers des formations de moins en moins qualifiantes, confrontés à une politique gouvernementale qui n’a à offrir à la jeunesse qu’une gestion de type policière, la jeunesse populaire exprime ainsi ses inquiétudes.

Sur Lyon, ces mobilisations font également écho au mouvement de l’automne dernier, et notamment aux humiliations policières qui ont laissé de profondes traces, particulièrement l’enfermement à ciel ouvert, place Bellecour, le 21 octobre 2011.

La CGT Educ’Action accepte pas que s’installe une gestion policière de nos élèves, et que la réponse à leurs inquiétudes consiste en l’envoi d’escouades policières devant nos établissements, entretenant par ailleurs une dangereuse confusion des genres.

La CGT Educ’Action exige une autre politique pour la jeunesse, et plus particulièrement pour la jeunesse populaire, qui ouvre des perspectives d’avenir décentes, et non un quotidien de répression. 

La CGT Educ’Action Rhône

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Photo Bourse du Travail : Art Grafix (Travail personnel) [CC BY-SA 4.0], via Wikimedia Commons