CGT Éduc'Action Lyon est aussi sur...
CGT Éduc'Action Lyon sur Twitter CGT Éduc'Action Lyon sur Facebook
CGT Educ’Action 69

Il faut abroger le CPE sans attendre

mercredi 5 avril 2006

La mobilisation d’aujourd’hui est une nouvelle réussite. A l’opposé de tout essoufflement, plus de 3 millions de manifestants ont défilé dans 190 villes, déterminés et unis, à l’appel des 12 organisations syndicales.

S’il apparaît qu’il y a légèrement moins de grévistes dans le secteur public, nous comptabilisons beaucoup plus d’arrêts de travail dans le secteur privé. Il est à remarquer que de nombreux manifestants de ce jour n’étaient pas présents mardi dernier. Par contre, certains ayant défilé précédemment n’ont pu être présents cette fois-ci. Pour nous, cela indique un élargissement du nombre de salariés engagés dans l’action. Partout, nous constatons une forte présence de lycéens et d’étudiants.

A Paris, plusieurs délégations des confédérations syndicales d’Europe ont accompagné John Monks, Secrétaire général de la CES, venu soutenir la mobilisation en France. Cette impressionnante journée de mobilisation est d’autant plus appréciable que ces derniers jours, nos interlocuteurs se sont efforcés d’entretenir la confusion pour affaiblir le mouvement. Le gouvernement et la majorité UMP doivent se rendre à l’évidence : salariés, étudiants et lycéens sont de plus en plus nombreux à revendiquer l’abrogation du CPE sans attendre. Montreuil, le 4 avril 2006

Les messages de solidarité parviennent du monde entier. John Monks, secrétaire général de la Confédération européenne des syndicats, a participé à la manifestation. Il a demandé aux organisations syndicales européennes d’apporter leur soutien aux syndicats français en envoyant un représentant à Paris et en manifestant devant les ambassades de France (lire le courrier de John Monks).

Voir en ligne : http://


SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Photo Bourse du Travail : Art Grafix (Travail personnel) [CC BY-SA 4.0], via Wikimedia Commons