CGT Éduc'Action Lyon est aussi sur...
CGT Éduc'Action Lyon sur Twitter CGT Éduc'Action Lyon sur Facebook
CGT Educ’Action 69

Mépris des personnels, incidents, dégradation de nos conditions de travail : Rassemblement au Rectorat (à l’APPEL DE LA CGT, SUD le SNUEP et le SNES)

mercredi 20 mai 2015

Mépris des personnels, incidents, dégradation de nos conditions de travail :

Rassemblement mercredi 20 mai (à l’APPEL DE LA CGT, SUD, le SNUEP et le SNES)

14 h au Rectorat

Venons avec des pancartes décrivant les situations que nous vivons qui sont banalisées par le rectorat

· Alors que nos conditions de travail ne cessent de se dégrader, sous l’effet des contre-réformes de ces dernières années,

· Alors que la crise économique frappe de plein fouet nos élèves et leurs familles, ce qui accroît les tensions dans nos établissements,

les incidents se multiplient : Bagarres, Jets de projectiles, menaces, insultes, souvent sexistes, deviennent de plus en plus fréquents.

Face à cette situation, les réponses de notre hiérarchie témoignent souvent d’un mépris pour les personnels : minimisation, banalisation, mise en cause des personnels qui en sont victimes.

Ainsi le rectorat a récemment cassé la décision d’un conseil de discipline au Lycée Marc Seguin de Vénissieux, qui avait exclu un élève pour avoir dit « suce-moi » à une collègue, alors même qu’il avait été réinscrit dans un autre établissement et ne voyait donc pas sa scolarité menacée. Ainsi, les collègues du Lycée Tony Garnier de Bron, mobilisés en soutien à une collègue victime de harcèlement raciste et antisémite se sont vus répondre qu’il s’agissait de « ressenti ». Les caricatures remises au chef d’établissement comme pièces à conviction ont été détruites par celui-ci, qui a minimisé les faits et refusé de saisir un conseil de discipline.

Les pressions se multiplient pour ne « surtout pas faire de vague ». Les insultes sont considérées comme des incidents mineurs, et trop souvent, la responsabilité des collègues qui en sont victimes est mise en cause.

Comment établir des conditions d’étude et de travail sereines pour nos élèves dans un tel climat ?

Ces décisions qui banalisent les insultes et violences sont une atteinte à la dignité des personnels.

Ne restons pas isolé-e-s face à ce mépris.

Nous exigeons le respect de notre dignité et des conditions de travail correctes !

PDF - 427.6 ko

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Photo Bourse du Travail : Art Grafix (Travail personnel) [CC BY-SA 4.0], via Wikimedia Commons