CGT Educ'Action Lyon

La jeunesse dit non aux réformes et à la précarité.

lundi 3 décembre 2018

Appel à la grève vendredi 7 décembre de la CGT Education Rhône !

La jeunesse dit non aux réformes et à la précarité.

 

À l’appel de l’UNL, des blocages ou tentatives de blocage de lycées,
généraux et technologiques et professionnels se multiplient ce vendredi
ainsi que des manifestations massives de lycéen·nes (300 à Nevers, 1500 à
Tarbes au cri de Macron démission…).

Un tel mouvement d’ampleur n’était sans doute pas attendu par le
gouvernement mais il n’est pas une surprise. En se mobilisant, la
jeunesse rejette les politiques sociales et économiques de ce
gouvernement et de ceux qui l’ont précédé.

À ce titre, une partie des lycéennes et lycéens affiche leur
solidarité avec le mouvement des gilets jaunes, qu’elles et ils
analysent comme une voie d’expression d’une colère collective. Il faut
croire que le nouveau monde promis par le macronisme à la jeunesse ne
constitue pas l’avenir qu’elle souhaite construire. C’est heureux !

La jeunesse ne se mobilise pas uniquement contre la politique sociale du gouvernement. 

En effet, les lycéennes et lycéens protestent également contre les
réformes du lycée général et technologique, de l’enseignement
professionnel et de Parcoursup. Ainsi, elles et ils refusent la
sélection à l’entrée de l’université, l’augmentation des droits
d’inscription pour les étudiant·es étranger·ères, la construction d’un
lycée encore plus élitiste et la casse de l’enseignement professionnel.
Au contraire, comme le savent la CGT Éduc’action et les personnels, les
élèves de lycée aspirent à une École émancipatrice et récusent le tri
social qui est aggravé par la politique du ministre Blanquer.

La CGT Éduc’action tient à affirmer sa solidarité avec les aspirations de justice sociale de la jeunesse.

Elle sera attentive à ce qu’aucune sanction administrative ni action
répressive ne soit menée contre les jeunes mobilisé·es. Elle appelle les
personnels à garantir par leur présence la liberté d’expression et de
mobilisation des élèves.

La CGT Éduc’action rappelle son exigence de retrait des réformes des
lycées et de l’accès à l’université et continue de porter son projet
d’une École émancipatrice. Elle portera ses revendications ainsi que
celles de la CGT dans son ensemble pour la justice sociale,
l’émancipation de toutes et tous, l’égalité femmes-hommes, la hausse des
salaires et la fin de la précarité. En bref, c’est la transformation de
la société qu’elle réaffirmera le 1er décembre, avec les précaires et les privé·es d’emploi, à l’appel de la CGT.

Montreuil, le 30 novembre 2018

 

Télécharger le communiqué de la CGT Éduc’action au format 


SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Photo Bourse du Travail : Art Grafix (Travail personnel) [CC BY-SA 4.0], via Wikimedia Commons